Bandeau
Rechercher dans le site

 

ou découvrir un cousin au hasard !

Aujourd'hui

jeudi 22 octobre 2020
Saint Vallier

Pour la Saint Vallier,
Le bois doit être rentré au bûcher.

Que s'est-il passé ce jour ?
En 1986 : Naissance de Bertille Jullien
En 1982 : Naissance de Philippe de Montaignac
En 1969 : Naissance de Pascal de Thomasson
En 1965 : Décès d'Antoinette Dobbé
En 1965 : Mariage civil d'Henri et Marie-Reine de Perrien
En 1948 : Naissance de Dominique Pichelin du Cléray
En 1921 : Mariage civil de Pierre et Antoinette Souzy
En 1921 : Mariage religieux de Pierre et Antoinette Souzy
En 1904 : Article de Journal Officiel au sujet de Gérard Icône loupe
En 1885 : Mariage religieux de Marie et Raoul de Brandt
En 1874 : Document Icône loupe Conseil général de la Sarthe au sujet de Maurice
En 1851 : Document Icône loupe Mainlevée d'inscription de Me Auguste de Faucompret, notaire au sujet de Louise
En 1769 : Naissance d'Henriette de Montecler
En 1740 : Lettre du vice-amiral Edward Vernon à Charles Brunier marquis de Larnage Icône loupe
En 1585 : Document Icône loupe Contrat pour les frais contre les Huguenots de Philippes de Castille et Sébastien Zamet au sujet d'Aymard

Le cousin du jour

Photo

Cette rubrique met à l'honneur Astrid Haubtmann qui a le plus visité notre site Internet depuis un mois. Bravo !

En savoir +

Prochains anniversaires

Aujourd'hui : 72 ans de Dominique Pichelin du Cléray Icône enveloppe

Demain : 43 ans de Lionel Perret du Cray

Demain : 53 ans d'Olivier

Demain : 55 ans de mariage de Michel de Montecler et Françoise de Quay

Demain : 55 ans de mariage d'Henri et Marie-Reine de Perrien

En savoir +

L'anecdote du jour

À la mort de François d'Auzon, cousin issu de germain de sa femme, qui a lieu le 20 juin 1630, Josué est désigné comme tuteur de sa veuve Jeanne de Polignac.

En savoir +

Potins-Cousins

le 17 octobre : La messe d'A Dieu pour Alain-Xavier sera célébrée à Saint-Honoré-d'Eylau à 10h 3...

le 10 octobre : J. Gaspard et l'équipe du Capitaine Marleau sont présents au Musée de la Gendarm...

le 10 octobre : Isabelle soutient la candidature de Vichy au Patrimoine Mondial de l'UNESCO...

En savoir +

Les porteurs du nom

La famille compte aujourd'hui :
  - 66 hommes
  - 62 femmes
  - 31 épouses

En savoir +

Nouveautés du site

le 17 octobre : Mise à jour de la fiche de Gaspard
Mise à jour de la fiche de Frédéric
Mise à jour de la fiche de Marie
Mise à jour de la fiche de Maurice
Mise à jour de la fiche d'Hugues de Monchy

En savoir +

Informations pratiques

Conception et design : Olicré@tions
© Le livre des Chavagnac 2020
Contacter le webmestre

Logo RSS  Logo RSS  Valid XHTML 1.0 Transitional  Valid CSS!



Changer l'apparence :
Mises à jour de la page

Le chapitre Saint-Julien de Brioude

photo

La tradition rapporte qu'un tribun de légion romaine nommé Julien, originaire du Viennois et converti à la foi chrétienne, se réfugia à Brioude et y subit le martyre par décapitation en l'an 304. Son tombeau fut très vénéré et valut à la ville une grande affluence de pèlerins, particulièrement à l'époque de Grégoire de Tours. Pour le protéger, des nobles des environs formèrent dès le IXème siècle une milice en armes toujours prête à combattre.

Quand les dangers furent écartés, ce corps de chevalerie se transforma en une communauté de chanoines nobles. Le chapitre, qui est le plus ancien de France et relevait directement du Saint-Siège, se composait de 10 chanoines sacerdotaux ou hebdomadiers, 10 chanoines semi-prébendés et de 38 chanoines séculiers qui devaient faire preuve de 16 quartiers de noblesse pour entrer et portaient le titre de comte. Toutes les distinctions honorifiques du chapitre appartenaient aux chanoines-comtes.

Anciennement, ils portaient une soutane violette avec une croix noire, mais le 9 juin 1772, Louis XV réforma le chapitre : il le réunit à l'abbaye de Charroux, en Poitou, réduit le nombre des chanoines nobles à vingt, outre le prévôt et le doyen et leur accorda le droit de porter une croix d'or à huit pointes émaillée, cantonnée de fleurs de lys et surmontée d'une couronne de comte. Un seul de ces vingt chanoines, le théologal, était dispensé de la preuve de noblesse maternelle ; mais du côté paternel il devait faire preuve d'une noblesse centenaire.

La Chronologie générale du ci-devant chapitre de Saint-Julien de Brioude par MM. Dantil et Chavanat parue donne la liste complète des chanoines. On y trouve mentionnés 14 Chavagnac. Malheureusement, cette liste mélange les membres des différentes familles de Chavagnac sans apporter de précision. On trouvera donc ci-dessous cette liste complétée (les informations entre crochets ont été rajoutées) :

dates prénom nom des maisons preuves
1200 Guillaume de Chavagnac sur titres
de 1241 à 1292 Pierre de Chavagnac sur titres
1340 Pierre de Chavagnac sur liste
1331 Jacques [Suat ou de Dienne] de Chavagnac sur liste
de 1342 à 1381 Léger [Suat ou de Dienne] de Chavagnac sur titres
1402 Jean [Suat ou de Dienne] de Chavagnac sur titres
1402 Hector [Suat ou de Dienne] de Chavagnac sur titres
de 1458 à 1494 Pierre de Chavagnac sur liste
1473 Louis de Chavagnac sur liste
1473 Jacques de Chavagnac sur liste
1581 Aimar de Chavagnac, doyen de Brioude sur titres
de 1535 à 1572 Claude de Chavagnac de Suat sur titres
1655 Louis [Suat] de Chavagnac de Meyronne, doyen de Brioude sur titres
1713 Pierre [Suat ou de Dienne] de Chavagnac sur titres

Pour bien comprendre ce tableau, il faut se reporter au chapitre Observations indispensables pour l'intelligence de cette chronologie :

1ère colonne de chaque page, intitulée Dates
Cette colonne contient les dates où vivaient les chanoines qui sont ensuite dénommés. On observe que les noms qui composent cette chronologie sont tirés des chartres et actes du chapitre et qu'ils ne sont point extraits des registres de réception des chanoines ; attendu que ces registres sont très peu en règle. [...] Lorsque l'on trouvera comme à la page 2. de 1341 à 1359 Emeric Allemany cela veut dire que l'acte où cet Emeric Allemany est nommé est sans date bien positive ce qui arrive quelque fois dans les anciens actes ou bien cette date aura été déchirée ou est devenue inlisible par la vétusté de l'acte, en fin cela indique aussi que d'après le contenu de l'acte on a pu juger qu'il a été passé entre les années 1341 et 1359.
4ème colonne de chaque page, intitulée Preuves
Cette colonne sert à indiquer le plus ou moins d'authenticité de chacun des noms de cette chronologie, qui se trouve ainsi divisée en deux parties dont la première est distigué par les mots sur titres et la seconde par les mots sur liste.
La première contient un nombre de 1264 chanoines nobles ou dignitaires du chapitre de Brioude dont l'existence est de toute authenticité, leurs noms se trouvant sur les titres originaux, qui sont actuellement dans le chartrier du chapitre ;
La seconde partie contient un nombre de 625 chanoines nobles dont les noms ne se trouvent pas sur les chartres et actes actuellement existant dans le chartrier du chapitre, ce qui n'est pas surprenant plusieurs de ces titres ayant été adhérés, mais comme les noms sont rapportés par des listes et catalogues qui se voyent dans le chartrier, on n'a pas cru devoir les supprimer.
Page d'accueil · Contact · Aide en ligne · Sécurité · Administrateur · Accessibilité · Plan du site