Bandeau
Rechercher dans le site

 

Aujourd'hui

vendredi 13 décembre 2019
Sainte Luce

A la Sainte Luce,
Les jours croissent du saut d'une puce.

Que s'est-il passé ce jour ?
En 2015 : Document Icône loupe Anne Espierre, veuve de Chavagnac de Michel Valette
En 1938 : Article du Jour au sujet d'Étiennette de Chavagnac Icône loupe
En 1938 : Article du Jour au sujet de Pierre Icône loupe
En 1932 : Article de L'Ouest-Éclair au sujet de Gilbert Icône loupe
En 1932 : Article de L'Ouest-Éclair au sujet de Roger du Halgouët Icône loupe
En 1919 : Article du Figaro au sujet de Marie-Louise Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Élisabeth de Quatrebarbes Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet de Xavier de Quatrebarbes Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Henriette de Quatrebarbes Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Antoinette de Roquefeuil Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Henri Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Henriette Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Antoinette du Fou Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Henri du Fou Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet d'Yvonne de Chappedelaine Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet de Louis de Chappedelaine Icône loupe
En 1919 : Article du Gaulois au sujet de Guy Icône loupe
En 1867 : Naissance de Paul de Levaux
En 1863 : Article du Nouvel écho de la Loire au sujet d'Axel Icône loupe
En 1863 : Article du Nouvel écho de la Loire au sujet d'Antoinette Icône loupe
En 1795 : Lettre du général de division Defay à Antoine Icône loupe
En 1501 : Jean est élu comme conseiller clerc au Parlement de Louis XII, mais n'est reçu que sept ans après, le 18 novembre 1508, en remplacement de Jean Lenfant, mort le 5 novembre.

Le cousin du jour

Photo

Cette rubrique met à l'honneur Bruno qui a le plus visité notre site Internet depuis un mois. Bravo !

En savoir +

Prochains anniversaires

Demain : 62 ans de mariage d'Alain de Montecler et Jeanne-Marie de Neuville

le 16 décembre : 38 ans de Jean-Baptiste Durye

le 17 décembre : 68 ans de Constance Poniatowski

le 19 décembre : 37 ans de Pauline Blanchet

le 21 décembre : 79 ans de Françoise

En savoir +

L'anecdote du jour

Pierre II meurt quelques années avant son père.

En savoir +

Potins-Cousins

le 20 novembre : Alexis est promu enseigne de vaisseau de 1ère classe....

le 6 novembre : Josic fait un voyage à Rio de Janeiro pour aller voir son petit-fils avec escale...

le 1er novembre : Claire expose à l'univers Maison du Bon Marché Rive Gauche....

En savoir +

Les porteurs du nom

La famille compte aujourd'hui :
  - 67 hommes
  - 61 femmes
  - 30 épouses

En savoir +

Nouveautés du site

le 29 novembre : Mise à jour de la fiche de Max Fresson

le 27 novembre : Mise à jour de la fiche d'Olympe
Mise à jour de la fiche d'Athéna
Mise à jour de la fiche de Constance
Mise à jour de la fiche de Gaspard

En savoir +

Informations pratiques

Conception et design : Olicré@tions
© Le livre des Chavagnac 2019
Contacter le webmestre

Logo RSS  Logo RSS  Valid XHTML 1.0 Transitional  Valid CSS!


Changer l'apparence :
Mises à jour de la page

Le fort de Chavagnac

Pendant son séjour à Cherbourg comme major de la Marine, Gilbert commanda le corps royal des canonniers et matelots et à ce titre, il fit construire en 1787 une digue de pierre qui fermait la rade de Cherbourg[1]. A l'occasion de sondages réalisés lors de l'étude d'implantation des digues, il repéra un îlot rocheux sur lequel il fut projeté d'y établir un fort.

Ce fort ne fut construit qu'en 1854 mais on lui donna le nom de fort de Chavagnac.

Alors que l'on commençait sa construction en installant les enrochements de fondation, il fut décidé d'abandonner la forme circulaire initialement prévue au profit d'une forme triangulaire aux angles arrondis permettant une meilleure surveillance et défense de la passe de l'Ouest. Des coupoles tournantes cuirassées y furent installées, protégées par un parapet en maçonnerie de 5 mètres d'épaisseur, puis d'un mur brise-lame de 3 mètres. En 1891, le fort fut arasé et bétonné pour résister aux progrès de l'artillerie ennemie. Son électrification fut réalisée en 1894 avec du matériel de récupération provenant de la casse du cuirassé Le Tonnant.

Le fort est actuellement à l'abandon (il est situé sur la commune d'Equeurdreville Hainneville à la périphérie de Cherbourg) et il a été mis en vente par l'état en mars 2012.

On en trouve une maquette au musée des plans relief de l'hôtel des Invalides à Paris.

Rade
plan de la rade de Cherbourg

Fort
le fort de Chavagnac

Fort
le fort de Chavagnac : vue aérienne

Digue
la digue de Querqueville et le fort de Chavagnac

Page d'accueil · Contact · Aide en ligne · Sécurité · Administrateur · Accessibilité · Plan du site