Bandeau
Rechercher dans le site

 

ou découvrir un cousin au hasard !

Aujourd'hui

samedi 8 août 2020
Saint Justin

A Saint Justin,
Est à graines le plantin.

Que s'est-il passé ce jour ?
En 2018 : Sépulture de Jacqueline de Saint Pierre
En 2015 : Article d'Ouest France au sujet de Paul-Yves d’Argentré Icône loupe
En 2015 : Article d'Ouest France au sujet de Paul-Yves d’Argentré Icône loupe
En 2015 : Article d'Ouest France au sujet de Paul-Yves d’Argentré Icône loupe
En 2013 : Article du Bien Public au sujet de Christian Icône loupe
En 1953 : Naissance d'Isabelle
En 1943 : Article de La Gazette de Château-Gontier au sujet d'Édouard Icône loupe
En 1939 : Article du Matin Icône loupe
En 1923 : Contrat de mariage de Xavier Le Saige et Elvira Flores
En 1920 : Article de L'Avenir de la Mayenne au sujet d'Édouard Icône loupe
En 1915 : Article de La Gazette de Château-Gontier au sujet d'Henri Icône loupe
En 1915 : Article de La Gazette de Château-Gontier au sujet d'Henriette Icône loupe
En 1904 : Naissance d'Édouard
En 1821 : Document Icône loupe Vente de biens nationaux au sujet de Frédéric
En 1821 : Document Icône loupe Vente de biens nationaux au sujet d'Henriette
En 1821 : Document Icône loupe Vente de biens nationaux au sujet de Frédéric
En 1821 : Document Icône loupe Vente de biens nationaux au sujet d'Henriette
En 1715 : Document Icône loupe Acte de sépulture au sujet de Charlotte
En 1648 : Contrat de mariage d'Henri et Diane Forget
En 1648 : Mariage religieux d'Henri et Diane Forget
En 1593 : Lettre de au pape Clément VIII Icône loupe
En 1501 : Mariage religieux de Gabrielle de Laurie et Jehan II de Montservier

Le cousin du jour

Photo

Cette rubrique met à l'honneur René qui a le plus visité notre site Internet depuis un mois. Bravo !

En savoir +

Prochains anniversaires

le 10 août : 1 an de mariage de Bénigne de Corval et Astrid Thibault de Beauregard

le 10 août : 18 ans de mariage de Guillaume de Robien et Véronique de Bargues

le 10 août : 68 ans de Bruno-Michel Poniatowski

le 11 août : 15 ans de Matthieu Cottin

le 11 août : 41 ans de Matthieu Damien

En savoir +

L'anecdote du jour

Effondré, Henri passe les derniers mois de son existence à Blesle à s'occuper de ses petits-enfants.

En savoir +

Potins-Cousins

le 17 août : Albin participe au camp organisé par la mairie de La Chapelle sur Erdre à Longev...

le 14 août : Mariage de Delphine Bert et Matthieu Abart à Thiaix. Tous nos vœux de bonheur au...

le 2 août : Fiançailles d'Antoine avec Hermine Pillet. Bienvenue à notre nouvelle cousine !...

En savoir +

Les porteurs du nom

La famille compte aujourd'hui :
  - 66 hommes
  - 62 femmes
  - 31 épouses

En savoir +

Nouveautés du site

le 3 août : Mise à jour de la fiche de Josué
Mise à jour de la fiche de Gaspard
Mise à jour de la fiche de Gilbert
Mise à jour de la fiche de Gabrielle
Mise à jour de la fiche de Gabriel

En savoir +

Informations pratiques

Conception et design : Olicré@tions
© Le livre des Chavagnac 2020
Contacter le webmestre

Logo RSS  Logo RSS  Valid XHTML 1.0 Transitional  Valid CSS!



Changer l'apparence :
Mises à jour de la page

La famille Rousseau de Chavagnac

Ce nom a été porté, bien que cette famille n'ait jamais existé. Il vient de Jacques Bousseau, né à la métairie de La Crépelière à Chavagnes en Paillers (Vendée), qui devient sculpteur du Roi puis termine sa carrière en Espagne comme premier sculpteur de Philippe V de 1737 à 1740.

Jacques Bousseau (1642-1715), cultivateur
épouse Marie Drouneau (1643-1708)
d'où Jean (1674- ) prêtre, X., X., Françoise (1678- ), Jacques qui suit, X.

Jacques Bousseau (1681-1740), sculpteur du Roi
épouse en 1727 Marguerite Bailly
d'où X. (1728- ), X., Jacques-Nicolas (1731-1737), Marie-Esther épouse en 1753 Antoine Gibert, X (1735- ).

 

Dans les Nouvelles archives de l'art français éditées par la Société de l'histoire de l'art français pour les années 1874-1875, une biographie de ce sculpteur indique Jacques Bousseau, de Chavagnac en Poitou, qui sera repris plus tard en Rousseau de Chavagnac.

 

Ce nom n'a donc pas été porté par la famille du sculpteur, mais il ressurgit au début du XXe siècle, sans que l'on puisse établir le lien avec Bousseau. Il apparaît dans Le Grand écho du Nord de la France du 27 avril 1902, au sujet d'une escroquerie :

La carte d'un cadet de Gascogne. Vin et littérature. - Le faux billet

il y a deux ou trois jours arrivait à Valenciennes et descendait à l'Hôtel du Nord un petit cadet de Gascogne portant beau qui, en se faisant inscrire, déposait au bureau cette carte exquise :

Rousseau de Chavagnac
Membre de l'Académie universelle des Sciences
Ecrivain littéraire
Auteur de Philéas, tragédie en 4 actes
Propriétaire de vignobles en Médoc
rue de Lyon, Bordeaux

L'auteur de Philéas battit la ville pour placer non sa pièce, mais des pièces de vin.

Il vint frapper à l'huis de M. Rosset-Bressaud, conservateur des hypothèques, il fut reçu et obtint une commande d'un petit tonnelet de vin rouge se montant à 40 francs.

Le marchand de vin, aussitôt la commande reçue, fit un billet qu'il escompta au Crédit lyonnais, après toutefois que cet établissement l'eut fait accepter à M. Rosset-Bressaud, ce qui ne fut pas sans surprendre celui-ci.

Mais le membre de l'Académie universelle des sciences ne s'arrêta pas là, il rédigea une seconde traite de 81 fr. 90 cette fois tirée également sur M. Rosset-Bressaud et il se présenta à la Société générale pour escompter.

Le billet n'étant pas revêtu de l'acceptation de M. le conservateur des hypothèques, le directeur de l'établissement financier invita le porteur à faire remplir cette formalité.

M. Rousseau de Chavagnac reprit son papier et revint quelques heures après avec le même billet revêtu cette fois de la mention accepté et au dessous Rosset-Bressand.

Mais M. Monnier, directeur de la Société générale, ne reconnut point la signature de M. Rosset, garda le billet et pria l'escompteur de repasser. M. Monnier dépêcha immédiatement quelqu'un près de M. Rosset qui bien entendu déclara que la signature qu'on lui présentait n'émanait pas de lui.

M. Michel, commissaire central, fut informé de ces faits et ce matin le cadet de Gascogne fut désagréablement surpris à son petit lever de recevoir la visite de dame police.

Accompagné au commissariat, M. Rousseau de Chavagnac nia avec l'audace d'un Gascon et chercha à épiloguer, mais rien n'y fit et il fut déféré au parquet

M. Gobert, juge d'instruction, l'interrogea et eut la cruauté de faire écrouer ce noble tragédien.

 

On touve aussi quatre ans plus tard, la marque de vins Rousseau de Chavagnac qui est déposée par Joseph Maës (1885-1975), négociant à Gand et Ostende à Ostende le 3 octobre 1906.

 

On trouve sur les registres de mariage de juillet, août et septembre 1919 d'Elham, Kent (Grande-Bretagne) le mariage de Rousseau P. de Chavagnac et de Zelia Z. Cowez.

La famille Cowez est originaire de Belgique (Mons), ce qui pourrait avoir un lien avec l'information précédente.

 

Page d'accueil · Contact · Aide en ligne · Sécurité · Administrateur · Accessibilité · Plan du site